Your address will show here +12 34 56 78

Terroir et savoir-faire

L'évidence Bio


A 20 kilomètres au sud-est de Bordeaux, les rives de la Garonne à 4 km, les vignes du Château Lusseau sont bénies des Dieux. D’un en particulier : Bacchus. 

Bénéficiant d’un sol caractéristique - celui du cœur des Graves - d’un ensoleillement et de précipitations complémentaires, elles produisent un fruit noble dont découle un vin puissant qui aime à braver les années. 

Depuis plus d’un siècle, le Château Lusseau a fait du respect des méthodes traditionnelles de culture de ses vignes son cheval de bataille. Une ligne de conduite au service de la qualité de ses vins et de la protection de l’écosystème auquel il appartient.

Le refus systématique des pesticides, mais également le soin apporté au travail de la vigne (vendanges manuelles et désherbage mécanique) font ainsi partie des constantes qui caractérisent le savoir-faire de la maison.

Afin de donner un crédit supplémentaire à cette démarche sans concession, le château Lusseau a récemment choisi de franchir le pas de l’agriculture biologique. 
  • Text Hover
  • Text Hover


Depuis 2007, le processus de conversion à la «bio» est ainsi en marche, se traduisant par un travail en totale harmonie avec la nature, conséquence d’une vision globale de la vie qui nous entoure afin de laisser s’exprimer le terroir. 

Concrètement, de quoi s’agit-il ? Ni plus ni moins d’un retour à des valeurs ancestrales faisant de l’observation de la nature dans toute sa diversité une évidence. 

Cette ouverture sur le monde et l’environnement dans lequel nous évoluons doit permettre, par exemple, de déceler certaines carences dont pourrait souffrir la vigne afin d’intervenir de la manière la plus appropriée qu’il soit. 

Pour enrichir le sol en fonction de ses besoins, nous avons ainsi appris à travailler avec des richesses trop souvent négligées et pourtant à portée de main, sur les terres même de la propriété.



L’usage de produits extérieurs n’appartenant pas à notre écosystème est désormais régulièrement banni au profit de plantes se révélant d’excellents engrais (orties, prêle, fougère…). 
Pour contrer les maladies, le cuivre et le soufre sont également venus remplacer produits chimiques et de synthèses.



En quelques chiffres : 
- Superficie plantée : 7 hectares, dont 6 ha 50 en rouge et 0 ha 50 en blanc. 
- 6 600 pieds par hectare
- Cépages rouges : Merlot 55%, Cabernet Sauvignon 40% Malbec 5%
- 12 à 14 mois d’élevage en barriques
- Cépages blancs : Sauvignon 50% Sémillon 45 % Muscadelle 5 %
- 6 à 8 mois d’élevage en barriques
  • Text Hover